Pour votre information, ce site utilise des cookies de mesure d'audience.

Vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur ou continuer sur le site. En savoir plus

J'ai compris

Le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO en français) se tiendra du 7 au 9 décembre prochain à Paris. Le PGO est une initiative rassemblant 69 pays membres, des organisations non-gouvernementales et des représentants de la société civile dans une gouvernance collégiale. L'objectif de cet événement est d'encourager les pays membres à réformer leur gouvernement afin de le rendre plus responsable, et plus transparent - notamment en matière de dépenses publiques. Un sujet qui intéresse de près l'association depuis sa création. 

"Le Partenariat s'attache, au niveau international, à promouvoir la transparence de l'action publique et son ouverture à de nouvelles formes de consultation et de participation citoyenne, à renforcer l'intégrité publique et combattre la corruption, et à utiliser les nouvelles technologies et le numérique pour renforcer la démocratie, promouvoir l'innovation et stimuler le progrès. Depuis la création du Partenariat, plus de 2000 engagements en faveur du gouvernement ouvert ont été pris par les États membres."

Dans ce cadre, l'organisation du GPO a lancé un appel à propositions (ouvert jusqu'au 20 juillet) pour établir son programme de conférences, ateliers et pitchs pour 2016. 

Roberto Di Cosmo, responsable du projet Software Heritage, a ainsi proposé une table ronde - en collaboration avec l'ADULLACT, et le projet Comptoir du Libre - sur le thème "Faciliter l'identification et la traçabilité des logiciels libres pour l'administration" : L'administration est une grande utilisatrice de logiciels, et de logiciels libres en particulier. Certains logiciels libres sont même développés sur fonds publics, et mutualisées. [...] Les facteurs d'adoption d'un logiciel libre peinent à émerger : quelle administration utilise déjà ce logiciel libre ? Existe-t-il des prestataires pour assurer support ou formation ? Comment comparer la maturité de deux logiciels libres ? Il est maintenant nécessaire d'assurer une vision unifiée et systématique des logiciels libres disponibles, et de garantir leur disponibilité sur le long terme, afin d'en faciliter l'adoption

Cette proposition est soumise au vote, vous pouvez donc contribuer à sa programmation en donnant votre avis sur le site. 

Vous pouvez également découvrir l'ensemble des propositions de conférences soumises au vote sur le site dédié. 

 

Voir le sitePartenariat pour un Gouvernement Ouvert

Les chiffres

  8 permanents

  12 ans d'activité

230 membres 

30 GTC lancés en 10 ans